Adopter la meilleure démarche diagnostique en médecine générale devant la plainte « fatigue » de votre patient

Programme DPC 99692325096



“Docteur je suis fatigué(e), docteur, je suis épuisé (e)” sont des motifs de consultations fréquents en médecine générale. On estime qu’un patient sur cinq consulte pour la plainte “fatigue”.

La plainte «fatigue » pose plusieurs questions en termes d’évaluation, de temps et de coût. Comment différencier une fatigue physiologique d’une fatigue pathologique ? Quelles stratégies d’investigation adopter ? Combien de temps peut-on se donner avant d’entamer des examens complémentaires ? Quel est le bilan paraclinique optimal ? Comment aider le patient à gérer sa fatigue et son origine ?

“Docteur je suis fatigué(e), docteur, je suis épuisé (e)” est une phrase entendue au quotidien par le médecin de premier recours. Elle devient anormale lorsqu’ elle perdure malgré le sommeil et le repos. Elle peut être passagère et réactionnelle (après un surmenage, lors d’une infection brève…) ou durable, en lien avec une maladie chronique ou une souffrance psychique.

L’asthénie peut avoir des causes très variées.

Apprendre à reconnaitre les éléments sémiologiques dans ce symptôme permettant d’établir un diagnostic précis (cancer, maladie inflammatoire, effets iatrogènes, fatigue post infectieuse, troubles du sommeil, …) relève de la sémiologie en médecine.

Ainsi, pour diagnostiquer une asthénie, le médecin généraliste interroge la personne qui consulte sur la fatigue ressentie, son intensité et sa durée, les autres symptômes associés, afin de savoir s’il s’agit d’une fatigue passagère ou permanente et s’il existe des causes facilement identifiables.

Sa mission est donc large et cette étape diagnostique a une importance majeure résultant d’une analyse clinique méthodique et critique. Pour ce faire, le médecin généraliste doit pouvoir s’aider des outils diagnostiques informatisés alignés sur la CIM10, des arbres décisionnels et des examens complémentaires si nécessaire.

Ce programme intégré combine une action de formation continue non présentielle à une évaluation des pratiques professionnelles non présentielle sous forme d’audit clinique en amont et en aval de cette dite étape d’enseignement.

Au cours du temps de formation continue, le raisonnement clinique permettant d’écarter et de poser une hypothèse diagnostique est traité. Une large place est consacrée à l’étude de cas.

En pratique

  • Médecins
  • Formation en ligne
  • 7 heures
  • DPC - Personnel
  • Module d’évaluation des pratiques professionnelles

Votre indemnisation DPC

315€

Objectifs de transformation des pratiques

  • Évaluer sa pratique au regard des recommandations en vigueur
  • Diagnostiquer la pathologie sous-jacente à l’asthénie à partir des symptômes décrits par le patient et de l’examen clinique général
  • Utiliser les outils diagnostiques informatisés alignés sur la CIM 10, les arbres décisionnels et autres examens complémentaires si nécessaire

Programme

Financement personnel